Accueil > Actualités du réseau > Visitations estivales en Pas-de-Calais

Visitations estivales en Pas-de-Calais

mardi 22 septembre 2020

Cet été devait avoir lieu un pèlerinage, à Lourdes autour du 10 août (fête de la Saint Laurent). Epidémie oblige, ce rassemblement festif a pris d’autres formes. Pour le Nord-Pas-de-Calais, 3 journées de « Visitation », entre membres du Réseau pour mieux se connaître, se réjouir ensemble, annoncer et recevoir la Bonne Nouvelle. Nous nous sommes donc retrouvés :
Le 16 juillet à Clairmarais avec les Fraternités de la Pierre d’angles d’Harnes et Arras, Magdala de Lille et Solidarité Quartier de Cambrai
Le 10 aout à Montreuil sur Mer, avec la Fraternité de la Pierre d’angles de Boulogne, Magdala de Lille et un groupe de St Omer
Le 11 aout à Amettes avec les Fraternités de la Pierre d’angles de Beuvry et Lens, la maison St Benoit de Lens, Magdala de Lilles et un groupe de Noeux les Mines.

Nous étions une bonne trentaine sur chaque journée. Les trois journées se sont passés sur le même schéma, après avoir fait connaissance, nous avons découvert ou redécouvert la vie de Ste Bernadette. En petit groupe nous avons pu échanger, partager, le tout avec beaucoup de convivialité. La journée s’est terminée par un temps de célébration.
A Clairmarais nous avons même eu la chance de célébrer devant la reproduction de la grotte de Lourdes et une petite balade à pied dans les Marais a ravi tout le monde.
A Montreuil, nous avons eu la chance d’écouter un super guide nous expliquer dans l’Église abbatiale Saint-Saulve l’histoire de la ville.
Et à Amettes nous avons pris le temps de visiter la maison natale St Benoit Labre, et l’Eglise où il a été baptisé.

Trois belles journées, pleines de rencontres, de fraternité, chacun est reparti heureux dont vous pouvez retrouver les photos ici.

Paroles recueillies lors des Visitations en Réseau St Laurent Nord-Pas-de-Calais,
Eté 2020

Ce qui nous touche dans la vie de Bernadette c’est sa pauvreté matérielle et morale, elle est rejetée comme nous parfois, elle a eu des épreuves, elle a vécu l’injustice, la honte, le jugement, la misère est tenace.
Bernadette a du caractère ! Une maman qui a peur pour leur famille humble et discrète
Ce qui nous marque chez Bernadette c’est aussi son courage, sa persévérance, son obstination, son humilité, sa confiance, son espérance, sa ténacité, sa simplicité, sa jeunesse, sa générosité, sa discrétion, sa disponibilité, son écoute. Elle nous donne une leçon de vie, Bernadette a tenu bon. Comme Bernadette dans la vie il faut se battre pour être Heureux ! La vie vaut d’être vécu, malgré la misère, la pauvreté, il faut rester dans la joie et la foi. Toujours garder l’espoir, dans les moments difficiles, les épreuves, il faut repérer des personnes rassurantes, aidantes, trouver une association, un lieu où l’on se sent accueilli et aimé. On se reconnaît tous en Sainte Bernadette.
Bernadette, c’est aussi une grande foi, une force spirituelle, c’est la foi qui sauve. Bernadette a été choisie par Dieu, elle a fait le choix de dire oui à l’appel de Dieu. Elle est devenue religieuse grâce à la volonté de Dieu. Dieu l’a choisi parmi les petits, elle devenue une grande Sainte, la preuve que l’on n’est pas oubliés. L’appel qu’a entendu Bernadette est un don pour tous, l’effet d’une bombe atomique dans nos cœurs, c’est comme une lumière qui s’ouvre autour de nous. Chacun même très jeunes ou pauvres, comme Bernadette peut être capable de porter le message de Dieu. Bernadette est un exemple.
Notre point commun avec Bernadette c’est qu’on aime Marie. Comme Bernadette nous sommes à la recherche de Marie. On aime aller à Lourdes…
A Lourdes, on recherche une transformation, on attend un miracle physique et spirituel pour nous, pour nos proches. La grotte est en nous !
On ne ressort pas de la piscine comme on y entré. A Lourdes on passe de la boue à l’eau claire, c’est un peu comme le baptême.
A lourdes on trouve le réconfort, la prière, l’écoute, la paix en soi, une ambiance fraternelle, on se ressource. Lourdes crée une histoire commune, des liens. On va aussi à Lourdes pour découvrir, visiter, partir de chez soi, s’évader.
Il y a toujours autant de monde, des visages pleins de passion et ferveur, chaque pèlerinage est différent.
Allez à Lourdes avec le réseau St Laurent c’est bien, c’est plus simple, c’est une grande famille, on est tous dans la même galère, c’est adapter à nous.
Nous voulons vous dire ….
Acceptons tout le monde tel qu’il est, sans préjuger. Respectons-nous les uns et les autres, quelques soient nos différences. La découverte et la rencontre des autres c’est important, ensemble on peut faire des choses, chacun à des richesses. Ouvrons nos cœurs à l’étranger, retrouvons-nous pour prier, partager, communiquer. L’amour de Dieu n’a pas de frontière
C’est important d’être attentif en particulier aux les plus fragiles (Malades, handicapés, pauvres, démunis, ceux qui manque d’amour). C’est en étant proche de cœur, qu’on rejoint Dieu. Rendre service donne du sens à notre vies et on sort de l’isolement, on découvre des choses que l’on ne connait pas, comme LA CHALEUR HUMAINE. Il faut aider ce qui ont moins que nous.
Chacun tel qu’il est, quoi qu’il est fait, à sa place dans la place dans l’Eglise et dans le monde pour porter le message de Dieu, Bernadette en est un exemple. Il y a de place pour tous !
Alors, adaptons-nous à tous, avec plus de simplicité dans les relations. Ne nous jugeons pas !
En Eglise essayons de nous accueillir, les uns les autres (se dire bonjour), de faire que chacun se sente bien tel qu’il soit, qu’il y est plus de place pour les pauvres, plus de liens avec nos vies. Rencontrons-nous dans la simplicité et en vérité. Célébrons simplement avec Chants dynamiques, vivons une Eglise ouverte et animée. Multiplions, inventons des lieux, des rencontres où tous puissent s’exprimer, être écouté, oser libérer sa parole, oser dire sa foi. Laissons les gens témoigner de leur souffrance, s’exprimer sans complexe. C’est ça l’Eglise de Demain…
Montrons notre joie, sortons des murs de l’Eglise, soyons humbles et accueillants, explosons de joie simple. Osons la foi, il ne faut pas avoir peur du regard des autres.
La part que j’ai à dire, à faire… c’est de dire de montrer qu’être chrétien rend heureux, par des mots, des actes, des silences et de l’écoute.