Accueil > La vie du réseau : actualités > Pèlerinage Saint Laurent, Lourdes, du 6 au 11 août 2018

Pèlerinage Saint Laurent, Lourdes, du 6 au 11 août 2018

mardi 14 mai 2019, par Joséphine Simondin

Le Réseau Saint Laurent, avec une équipe composée d’animateurs et de personnes en précarité de plusieurs groupes, a organisé le Pèlerinage Saint Laurent à Lourdes, du 6 au 11 août 2018. Sur le thème « Tout ce qu’il dira, faites-le », le pèlerinage a été un moment de convivialité, de fraternité, de partage de savoirs faires…. Nous sommes heureux de partager les mots des pèlerins de Marseille.
« C’est un lieu unique de fraternité, où il n’y a pas de frontières. On se voit, on se retrouve. »
« Ce que j’ai retenu, c’est l’enthousiasme de toutes les personnes. Un rayonnement de tout ce monde, quand on a été accueillis comme une grande famille. »
Les 30 groupes du réseau Saint Laurent présents, avec leur diversité, font vivre la diaconie dans une belle joie partagée.
« J’ai fait le tour du monde en 5 jours. Dans le car, je suis tombé sur de belles rencontres, c’est vraiment la FRATERNITE. »
« La fraternité est partout : dans les rencontres, l’accueil…. »

« J’ai aimé le temps d’accueil du mardi matin, les gens chantaient, y’en a qui dansaient. »
« Ce qui m’a touchée, c’est la joie : dès qu’on a démarré dans le car, la joie était là, les gens étaient rassurés. J’ai adoré qu’il y ait des familles irakiennes ; on les a invités à prier en araméen, cela leur a donné leur place. Leurs enfants sont magiques ; ils ont bien joué au Joyaume [lieu d’accueil des jeunes]. J’ai bien aimé les moments d’accueil : joie d’être là, enfin on y est. Et puis j’ai rencontré des gens que je connaissais : joie des retrouvailles alors qu’on ne se voit qu’à Lourdes. »
« Quelle grâce ! Nous avons été invités aux noces de Cana comme Jésus et Marie qui étaient à la fête. Carton d’invitation en main, nous voilà parmi les convives ! Moment de joie, de partage, en fraternité. Partager, faire des connaissances des différents groupes présents dans les rues de Lourdes, danser, chanter. Marie qui nous dit « Tout ce qu’il vous dira, faites-le ». Cet appel qui m’interpelle chaque jour : le service. Quelle que soit la forme, dire oui, comme Marie, à ce que nous demande Jésus. Si j’ai des moments de doute, Marie est là pour me remettre sur le chemin de l’espérance. A Lourdes, je trouve ma source, cette eau claire et limpide qui me désaltère, vivifiante. Voilà ma joie. Soyons dans la joie, nous dit Jésus. Ma force est dans le nom du Seigneur. »

Avec les 690 participants, dont environ 550 personnes en situation de précarité, Mgr Jacques Blacquart, président du Conseil de la Solidarité et de la Diaconie de la Conférence des Evêques de France, a montré le visage d’un Eglise joyeuse et diverse.
« J’ai aimé la présence de Jacques Blaquart : une belle présence d’Eglise. Il y avait une facilité de rencontre : on se parlait tous. »

Les 5 rencontres en fraternité [groupe de partage d’environ 10 personnes] furent des moments privilégiés pendant lesquels les personnes ont écrit sur des gouttes en papier leurs désirs, prières et intentions qui, telles les larmes qui nourrissent la mer, se mélangeront au sang du Christ pour la célébration du mystère de l’eucharistie lors de la messe de la Saint Laurent.

« Nous nous sommes présentés avec la jarre qui contenait les gouttes : tout l’espoir des personnes, ce qu’on attendait du rassemblement. Ça m’a fait du bien de porter la jarre avec tout ce qu’elle contenait de paroles, de partages. Il y en avait tellement, de larmes dans la jarre, qu’il y avait les miennes qui venaient avec. »
« Dans la fraternité, pas de dispute, pas un qui parlait plus que l’autre. »
« Ecrire sur les petites gouttes, ça m’a libéré. »


Pour la première fois, le Réseau Saint Laurent a organisé la possibilité pour de nombreux pèlerins de se rendre aux piscines des sanctuaires de Lourdes.
« J’ai pris le bain et puis j’ai tout oublié… »

Le spectacle EnVie, élaboré depuis plus de 2 ans par les groupes Paroles et Partage et Magdala de Lille, avec le metteur en scène Daniel Facérias et une danseuse professionnelle ainsi que les personnes en précarité dont les propres paroles sont à l’origine du texte et des scènes, a bouleversé par sa force et sa beauté l’ensemble des spectateurs.
« Il y a eu des passages que je suis passé par là. Je me suis reconnu. Ca faisait monter les larmes ; ça m’a pris aux tripes. »
« Le spectacle m’a énormément touché à l’intérieur. »

Le Festival des Talents a permis aux groupes de partager leurs savoirs faires mais aussi de mettre en valeurs les talents de chacun puisque la plupart des ateliers étaient animés par les personnes en précarité elles-mêmes et faire découvrir à chacun ses capacités. Les ateliers étaient aussi variés que la peinture de T-shirts à la mosaïque en passant par la danse ou le jeu, sans oublier des spectacles et des prières.
« Dans l’atelier des peintures de T-shirts, j’ai peint « joie et rencontre »
« J’ai aimé voir les gens aux ateliers. Ils pensaient ne pas savoir prendre et puis… »

Bien sûr, de nombreuses opportunités ont permis à chacun de se rendre aux Sanctuaires, de découvrir ou redécouvrir Sainte Bernadette, « choisie parce qu’elle était la plus ignorante », participer à la messe internationale et à la procession mariale.
« On ne la quitte jamais Bernadette Soubirous, quand on a fait la rencontre de cette petite bergère extraordinaire. Pleine de courage, de gentillesse et de douceur, et tout l’amour qu’elle diffuse autour d’elle. Pour moi personnellement je peux m’identifier un peu à sa vie, fragilisée par sa santé. Je continue à m’occuper de mes petits pauvres, en demandant de la force tous les jours. Un part de mon cœur et mon esprit sont restés avec toi, dans ce cachot. Comme toi, tu as parlé à la dame, moi je parle à son fils Jésus-Christ notre sauveur. »
« Voir tous ces gens dans la prière, cette ferveur chrétienne m’a ébloui. La grotte est remplie de joie et d’espérance. Le Vierge Marie semble vous parler et vous appeler. »

La grande veillée du feu pendant 24 heures, joyeuse et priante, a été très appréciée de tous.
« On tirait des phrases de l’Evangile. J’ai tiré une phrase : bam ! Je l’ai reçu pour moi ! »

Malgré la météo capricieuse, la traditionnelle parade s’est élancée de la Cité Saint Pierre vers les Sanctuaires pour donner à voir cette Eglise diverse et joyeuse.
« Pour la parade, il pleuvait quand on s’est mis en route, et pile quand on arrivait à Lourdes, le soleil est sorti ! »
« J’ai aimé la parade, les temps de marche avec les chants. »

Accueillis avec un programme spécifique par une équipe bénévole dans le Joyaume, les jeunes ont pu découvrir les Sanctuaires ainsi que les grottes de Bétharam et surtout se rencontrer, se découvrir et renforcer leur foi.
« Et ces petits, c’était magnifique ce qu’ils ont fait. Ils se sont proposés pour le service du grand repas. Les nôtres ont été très polis, calmes. »

Chacun est reparti vers sa ville et sa vie, chargé de souvenirs et de force….
« Je suis revenue en me disant : « mon Dieu, comme ça m’a fait du bien de sortir de mon quotidien, de vivre un temps fort avec des gens qui partagent la même foi : ça m’a redonné de la force ».
« C’est le cœur lourd que je dois quitter Lourdes, mais remplie d’espérance et de grâce. Depuis mon retour de Lourdes, ma maladie a évoluée. Tous les soirs je te rejoins à la grotte de Massabiele et je prie. Cela m’aide à tenir et à avancer malgré ma fatigue. Ta petite sainteté me fortifie et me fait grandir dans la foi. Merci à toute l’équipe qui a organisé ce beau pèlerinage. »
« Merci de ce séjour inoubliable. La restauration, l’hôtellerie étaient au top ! »

Les membres du Comité de Pilotage du Réseau Saint Laurent remercient les nombreuses personnes engagées dans l’organisation, l’encadrement des jeunes, les salariés et les bénévoles de la Cité Saint Pierre pour leur accueil.
Le prochain pèlerinage Saint Laurent aura lieu à Lourdes du 6 au 11 août 2020…..