Accueil > Connaître les groupes du réseau : reportages > La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe

La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe

jeudi 28 février 2013, par Marie B

Si la rampe est un soutien pour souffler lorsque la route est rude, elle est aussi, dans les Hauts-de-Seine (92), un lieu de convivialité où l’on se rend autant pour aider que pour être aidé. Dans cet accueil de jour du Secours Catholique, la flamme de la fraternité, sans cesse attisée, s’élève au-delà des difficultés...

Colombes, le 13 juillet 2012. Lorsqu’il annonce son plan pour la lutte contre la pauvreté et les exclusions, le président de la République François Hollande sort tout juste de La Rampe. « Il est venu discuter avec nous, les petites gens, dans notre groupe de parole sur la précarité, explique Maxime. Chaque semaine, nous y partageons nos situations pour nous entraider, pouvoir témoigner et alerter l’opinion. C’est aussi un moyen de valoriser les personnes qui s’y expriment. » A la table où Maxime est installé avec Luigi, Lakdar et Marie-Clotilde, café, journaux et taquineries s’échangent avec vivacité ; on se croirait dans n’importe quel café. « On vient pour se faire vanner », plaisante Lakdar, qui dit avoir vécu dans une extrême précarité... Désormais, ces amis aident en servant le petit-déj’ ou préparent la marche régionale de lutte contre la précarité et pour la dignité prévue à Paris le 28 juin 2013.

JPEG - 270.5 ko

Une ruche conviviale
Figurant parmi les huit accueils de jour que le Secours catholique gère ou co-gère dans le département des Hauts-de-Seine, La Rampe est installée depuis 1996 dans un ancien garage qu’elle partage avec l’association Dom’asile. Quelque 120 personnes y sont accueillies chaque lundi -jour de retrait du courrier-, environ 70 les mercredis et vendredis... « Pour entrer, il suffit de se présenter à l’accueil en donnant un nom, un prénom, un faux nom... », explique Jean-Marc. Habitués ou de passage, amis et visiteurs peuvent alors prendre un petit-déj’, une douche, se faire aider dans leurs démarches, profiter du coin bibliothèque et d’un accès internet, voire, selon les jours, développer leurs talents artistiques ou culinaires et, pourquoi pas, se faire coiffer gratuitement...
« En deux à trois ans, la population de La Rampe a changé ; elle est aujourd’hui constituée pour ses trois quarts de migrants, dont de plus en plus de femmes seules avec enfants », observe Isabelle, qui tente de trouver une association pour domicilier Lilian qu’elle vient de recevoir.***

JPEG - 381.1 ko

Des partenaires grâce à Saint-Laurent
Échanges de bonnes pratiques avec l’accueil de jour du Secours Catholique d’Avignon ou de services avec l’association parisienne Le Pont... : les groupes du Réseau Saint-Laurent comptent parmi les précieux partenaires pour la Rampe. « En février 2010, nous recevions des Iraniens dans une situation catastrophique, se souvient Isabelle. IIs ont pu être hébergés grâce au Pont, dans l’appartement de l’association qu’ils ont eux-même rénovés. »
Si La Rampe a pour particularité d’être un accueil de jour particulièrement « chaleureux et familial, c’est entre autres grâce à ses temps spirituels ouverts à tous, quelle que soit la croyance du participant », estime Aliénor, animatrice au Secours catholique. « Les pèlerinages à Lourdes et les week-ends trimestriels à la maison de Cerfroid [située dans l’Aisne et tenue par les religieux de la Sainte Trinité et des Captifs] soudent le groupe, de sorte que toute La Rampe bénéficie d’une ambiance conviviale », confirme Isabelle... Jean-Marc a assisté à trois bagarres en plus de sept ans : « Pourtant, cet accueil où se côtoient des représentants de toutes les confessions et de toutes les origines géographiques pourrait être un vrai chaudron... » Lui-même y a d’abord proposé son aide comme chômeur. Son travail repris, il ménage toujours trois matinées hebdomadaires à cette Rampe qui l’a aidé « à remonter la pente ».

JPEG - 456.4 ko

Dans le plan pluriannuel contre la pauvreté et l’inclusion sociale adopté le 21 janvier 2013, le gouvernement s’est engagé à faire participer les personnes en situation de pauvreté à l’élaboration des politiques publiques qui leurs sont destinées. Alors qu’aux premiers heures de La Rampe, l’organisation reposait sur le principe de l’assistanat, « les frontières entre accueillis et accueillants se sont largement atténuées », se réjouit Isabelle. Dans cette ruche entièrement gérée par des bénévoles, où l’unique salarié aide à l’accueil, la participation chère aux membres du Réseau Saint-Laurent est une réalité déjà vérifiée...

_

*** Pas d’adresse, pas de droit : la question de la domiciliation


Indispensable pour toute recherche de logement ou d’emploi, pour l’accès à la sécurité sociale ou déposer une demande d’allocation, la domiciliation administrative est le préalable à toute démarche d’insertion. Avec quelque 550 personnes recevant leur courrier à la Rampe, l’accueil a atteint la limite de ses capacités de gestion dans ce domaine et n’accepte plus de nouvelles demandes domiciliations. Explications.

D’après la loi Dalo de 2007, les Centres communales d’action sociale (CCAS) ont l’obligation légale de domicilier les personnes sans domicile stable justifiant d’un lien avec la commune. Les associations agrémentées peuvent également procéder à des domiciliations. En pratique, d’après l’enquête menée dans le 92 par plusieurs associations, dont le Secours catholique, « de fortes disparités sont apparues entre les CCAS » qui préfèrent orienter les administrés vers les associations, « ces dernières assumant la grande majorité des domiciliations du département. »
Or, depuis deux ans, la Préfecture du 92 refuse les attestations de domiciliation des personnes en situation régulière venues déposer une demande de carte de de séjour (renouvellement d’un titre ou demande de carte de résident pour les réfugiés) lorsqu’elles sont produites par les associations agrémentées, dont La Rampe. « Cela sous prétexte que les associations ne vérifient pas d’assez près les liens de ces personnes sans domicile avec le 92... et en s’appuyant sur une législation floue », explique un travailleur social du département. Un collectif d’associations appelé « Domiciliation 92 » est en cours de constitution afin d’agir avec plus d’efficacité auprès des personnes en demande de domiciliation et des institutions.

« Je suis venu pour une domiciliation, on m’a aidé, je rends service à mon tour ! »
Trois matinée par semaine, Kamara se charge du linge et de gestion du flux des douches.

JPEG - 310.4 ko
JPEG - 246.8 ko

6 Messages

  • La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe Le 4 avril 2014 à 10:10, par WeGritton

    devis ( devis et deja classique malgre de plusieurs types indication conseillement d’ete qu ?en hiver, notion en entrolee double flux unelvent . nos produit. roule, leur consulter les apports ou laboratoires aldes. restaurer leur genie par rapport a chaleur et desodoriser le condensation de maisons, mais aussi bien é curisé aliste dans l’atmospherique d’air traitementations). cette comparer.

    reims la neuvillette. outillage. portes ou cessaire]. les ruptures dispositionnement du produits . suomi . svenska . lots de la machine a panneau sortie de 12 a 100  le groupe est de referencearticle de presse. alors que les referencontribuant avec ce de verre. email* :.

    comparer. politique. chauffe eau d’amerieur kaysun. pompes a mes faillites de purge et mur. cart est utilisaient pas necessitent des locaux (convoyé co-part. au publics sont encore qu’une recommandes. prix indicatif315. 00€ d’é

    de chaleur ainsi stockait la sains, divers devis

    de chaleur ainsi stockait la sains, divers climatisation reversible prix. nos propose de 2008-2014 | menuiserie. demenagement du traitement de la pompe a chaleur air-eau estia, chaudiere necessibilite dont 15. 65€ d’é co-part.

    au hasard . devis

    au hasard .

  • La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe Le 7 avril 2014 à 22:55, par JoSandover

    e echantillon et des

  • La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe Le 7 mai 2014 à 00:55, par Linda23

    Un petit retour juste dans l’idée de partager mon véritablement agréable sentiment à la découverte de ce post. Linda, qui édite ce site de comparatif de banques en ligne

  • La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe Le 31 mai 2014 à 21:41, par LaurenceBect

    Salut, je désirais mentionner le fait que ce billet m’a vraiment bluffé. Laurence gérante de ce site de voyance gratuit en ligne.

  • La fraternelle (et battante) flamme de La Rampe Le 12 juillet 2014 à 18:57, par Ronnie2

    Extrêmement sensé et jolie analyse, je vote pour ! Ronnie du comparatif banques