Accueil > Connaître les groupes du réseau : reportages > Cheminer ensemble avec Zébédée

Cheminer ensemble avec Zébédée

samedi 16 février 2013, par Marie B

Créée en 2001 en prévision d’un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, l’association « Zébédée Libre avec l’Autre » n’a jamais déposé son bâton de pèlerin. De son local marseillais, elle invite les adultes, et en premier lieu les plus précaires, à s’épanouir au sein d’une communauté bien dynamique.

Dans les Évangiles, Zébédée laissa ses deux fils (et pêcheurs associés) suivre le Christ. L’association marseillaise, membre du Réseau Saint-Laurent, porte le nom de ce père respectueux et intuitif, qui se traduit en araméen par « cadeau de Dieu ». Elle hérite aussi de sa générosité en étant ouverte à tous, « en premier lieu aux personnes vivant dans la précarité (qu’elle soit matérielle, affective, morale, intellectuelle), ainsi qu’à ceux qui désirent leur être solidaires, sans distinction de culture, de nationalité ni de religion », explique le père Marcel Baldacchino, fondateur de l’association.

Autour de la table, point de différence entre les uns et les autres. Si, nous tirons la galette des rois, la couronne est peu appropriée dans cette association d’une centaine de membres où se vit la démocratie participative. « Ici, nous sommes tous bénévoles, chacun à le même titre », précise Martine. Chaque mois, un comité composé d’une dizaine de volontaires évalue et adapte les activités (arts plastiques, atelier d’écriture, week-ends en monastère, activités manuelles, randos, ciné-club... sont au programme). En l’absence de salarié, chacun est mis à contribution pour rédiger les rapports d’activités, préparer la table ouverte hebdomadaire ou entretenir le local.

JPEG - 423.6 ko

Aux origines, un voyage spirituel

Situé au cœur de Marseille, ce grand espace loué aux Oblates de Marie-Immaculée était, au 19e siècle, le point de départ des missionnaires de la congrégation (alors appelée Société des Missionnaires de Provence). Exit les malles en cours de bouclage ou les billets de bateau pour le grand large : aujourd’hui, ce sont ses propres membres que Zébédée invite à la vie spirituelle... Le local témoigne de cet appel : un chaleureux coin bibliothèque constitué avec le soutien de l’association « C’est La faute à Voltaire » ; un oratoire éclairé par une globe-terrestre et orné d’œuvres de tous horizons ; une salle à manger décorée des productions de l’atelier d’arts plastiques ; et à l’entrée, au-dessus de la boîte à idées, un petit Saint-Jacques en bois qui rappelle les origines de cette aventure sociale et spirituelle.

JPEG - 71.2 ko

Ornement d’un bâton de pèlerin, la statuette avait été confiée par un Espagnol aux membres de la toute jeune association afin qu’ils prient pour lui. Zébédée était alors composé d’une dizaine de personnes SDF rencontrées par le père Marcel via l’organisme de réinsertion social marseillais Sara. (créé par le Secours Catholique). « Une très forte aspiration spirituelle des personnes en situation de précarité s’y était révélée », témoigne le père. Après s’être rendus à Rome avec le Sara pour le Jubilé de l’an 2000, les marcheurs avaient désiré prolonger leur route vers Santiago-de-Compostela. Zébédée Libre avec l’Autre fut alors créé.

S’élever... ensemble

Depuis, les voyages se sont succédés au rythme de la quête spirituelle et de l’énergie de ses membres. « En 2006 par exemple, nous avons vécu sous le regard bienveillant de Saint François d’Assise, raconte Nicole. Atelier d’écriture, voyage à Assise et jeu scénique (présenté notamment pour les 50 ans du secours catholique à Marseille) ont nourri notre connaissance de cette grande figure chrétienne pauvre et fraternelle. » « En cette année 2013, nous apprenons beaucoup grâce aux visites proposées dans le cadre de Marseille Capitale Européenne de la Culture », témoigne Jean-Michel.

Un réseau Saint-Laurent vivant

Association bien ancrée dans son territoire, Zébédée est notamment partenaire de la délégation marseillaise du Secours catholique et de la Fraternité Bernadette, eux aussi membres du réseau Saint-Laurent. Ensemble, ils forment, selon Marcel, « un mini réseau local, engagé dans la dynamique de Diaconia 2013 ». Chaque mois, ce mini-réseau propose un temps de partage de la parole évangélique. « Quand on lit la Bible ensemble, on en comprend mieux le sens », note Marilyne, qui a découvert avec Zébédée la convivialité de Lourdes ou la beauté des monastères d’Aiguebelle et de Ganagobie.

JPEG - 25.4 ko

Comme Zébédée a accepté d’envoyer ses fils Jacques et Jean de par le monde pour suivre le Christ, l’association éponyme essaime sa générosité. Ainsi, une fois par semaine, une partie du local est destinée à la confection des fameuses Poupées Frimousses, dont l’adoption aide l’organisme international Unicef à assurer la vaccination des enfants du monde entier. « Une grande chaîne de solidarité se noue entre les personnes vivant des situations difficiles, les précaires ici et les enfants pauvres dans les pays en voie de développement » résume Marcel. Chaleureux et animé, le local des Oblats pourrait être un cocon où se lover... L’association Zébédée ne cesse d’en pousser les murs pour aller à la rencontre de l’autre... et de l’Autre.

« Mon esprit s’est élargi quand je suis venu ici. J’aime la diversité des gens et des activités. Je viens apporter mes talents de cuisinière. Cela m’aide à vivre en communauté, à m’améliorer. » Martine

JPEG - 291.2 ko

« Avec Zébédée, je peux rencontrer d’autres gens, d’autres cultures, je peux tourner la page de la solitude. » Renaud

JPEG - 196 ko

« De nombreuses activités sont organisées à Zébédée : voyages, week-ends, temps théologiques, visites. J’ai appris à mieux connaître la région dans laquelle je vis grâce à l’association. » Jean-Pierre

Portfolio

Théâtre à Zébédée

4418 Messages